Point presse-Présentation du Service Interne pour la Prévention et la Protection au travail Commun de la Province de Luxembourg (SIPP Commun)

SIPP CommunCommuniqué de presse

Présentation du Service Interne pour la Prévention et la Protection au travail Commun de la Province de Luxembourg (SIPP Commun)

Ce 28 février, Patrick ADAM a ouvert une séance de présentation du SIPP Commun et de mise en place de son Comité de gestion. Ce Service de Prévention provincial travaille en partenariat avec des Communes, des CPAS et des ASBL.

A maintes reprises, et dans des domaines aussi variés qu’essentiels, la Province de Luxembourg a été amenée à développer naturellement des politiques prenant en compte les intérêts des Communes de son territoire.

Celles-ci sont  systématiquement confrontées, en raison principalement de leur (petite) taille, au manque de ressources financières et humaines nécessaires à leur développement.

De nouvelles initiatives voient régulièrement le jour pour répondre à cet objectif, dont la création d’un Service Interne de Prévention et de Protection au Travail (SIPP) Commun entre la Province et plusieurs Communes et/ou CPAS associés ainsi que certaines ASBL.

A l’heure actuelle, Bouillon, Daverdisse, Durbuy, Erezée, Gouvy, Hotton, Houffalize, La Roche, Léglise, Manhay, Paliseul, Rendeux, Rouvroy, Saint-Hubert, Saint-Léger, Tintigny et Wellin ont rejoint ce projet. D’autres sont en passe de le rejoindre.

En effet, la législation en matière de prévention et de protection au travail connait, depuis une vingtaine d’années, de nombreuses modifications, mais surtout des avancées significatives.

La loi sur le Bien-être au travail prévoit la possibilité pour des entreprises qui ont la même activité, qui travaillent sur un même site, qui ont la même gestion du personnel, etc. de créer un SIPP Commun. La première mouture du SIPP Commun à l’initiative provinciale remonte déjà à 2001.

Le concept sous-jacent de la création et du fonctionnement de ce SIPP Commun est le PARTENARIAT.

En effet, si la Province de Luxembourg est au service des Communes, CPAS et asbl, elle ne veut et d’ailleurs légalement ne peut se substituer à l’action qu’ils mènent en matière de Bien-être au travail : la Province ne peut pas exercer de tutelle sur les Communes.

D’ailleurs, la fonction de « Conseiller en prévention » est précise : l’employeur est conseillé par le Conseiller en Prévention mais la décision finale appartient à l’employeur, c’est lui qui décide et qui assume la responsabilité et les conséquences de ses décisions.

Pour fonctionner « à distance », un « Correspondant local » est désigné chez chaque adhérent au SIPP Commun. Ce Correspondant local est un « relais interne », un interlocuteur privilégié du Conseiller en Prévention du SIPP de la Province.
La communication est fondamentale tant entre le Conseiller en prévention du SIPP Commun et son « Correspondant local », qu’entre celui-ci et l’institution au sein de laquelle il opère : toutes les informations doivent lui être transmises pour que le fonctionnement du SIPP commun soit optimal. Les procédures qui accompagnent l’adhésion sont, certes, contraignantes.

Mais, elles sont indispensables et incontournables pour assurer le respect de la Prévention et de la Protection des travailleurs par l’employeur.

En première partie de la réunion, les intervenants ont expliqué le rôle et les responsabilités des employeurs, les missions des Conseillers en prévention, les réglementations à respecter et les sanctions qui découlent d’un non respect de celles-ci, …

Ils ont également développé tous les outils et procédures  mis en place pour collaborer efficacement.

Lors de la seconde partie, le Comité de gestion du SIPP Commun a été instauré.

Le projet d’un SIPP commun se construit autour d’un partenariat entre la Province de Luxembourg et les pouvoirs locaux : le SIPP provincial sert de guide, les adhérents gardent leurs responsabilités d’employeurs et tous doivent s’impliquer et s’engager au respect des normes en matière de prévention et de protection des travailleurs.

A aucun moment, le Conseiller en Prévention de la Province ne se substitue à l’employeur et à ses responsabilités.

Parmi les nombreuses AC adhérentes, pleinement satisfaites des services du SIPP Commun, nous pouvons citer Tintigny et Léglise.

Avantages liés à l’adhésion au SIPP Commun :

  • Le Service Public Fédéral Emploi, Travail et Concertation Sociale constate que, même dans les cas où les Communes/CPAS/ASBL emploient  un conseiller en Prévention, celui-ci ne dispose généralement  pas des moyens matériels ou du temps suffisants pour gérer le SIPP. De nombreuses carences font l’objet de procès verbaux du SPF, durcissant ses contrôles et imposant aux Communes le respect de la législation sous peine de poursuites.
  • Le Service Interne de Prévention et de Protection du Travail de la Province de Luxembourg peut pallier les carences matérielles et de temps dans plusieurs entités plus facilement que si chaque entité devait engager un Conseiller en Prévention à temps partiel.
  • Le Service Interne de Prévention et de Protection du Travail de la Province de Luxembourg est bien structuré, son efficacité et son fonctionnement sont reconnus par le Service Public Fédéral Emploi, Travail et Concertation sociale.

De plus, il est réparti en trois implantations (Centre, Nord et Sud) dans la Province et, ainsi, est proche des adhérents.

  • Dans le cadre d’un SIPP commun,  les coûts de fonctionnement, les ressources humaines et l’expérience du SIPP provincial peuvent être mutualisés avec les Communes, CPAS, ASBL,…
  • L’Arrêté royal  du 27 octobre 2009 relatif à la création d’un Service Interne commun pour la Prévention et la Protection au Travail, considère : « qu’un SIPP Commun offre, par rapport aux services internes individuels des employeurs concernés, un ou plusieurs avantages. Ces avantages sont notamment :

–          un plus grand nombre de Conseillers en prévention présents ;

–          un plus grand nombre de disciplines représentées ;

–          un niveau plus élevé de formation complémentaire présent ;

–          une  possibilité de consacrer plus de temps aux tâches de prévention ;

–          plus de moyens mis à disposition ».

En plus de ces avantages indiscutables, le SIPP Commun provincial :

–          dispose d’une importante documentation relative au bien-être au travail (abonnement à de nombreuses revues ayant trait à la sécurité ainsi qu’à un site internet sécurisé et mis à jour selon l’évolution de la législation).

–          a créé de nombreux outils informatisés (mini-logiciels) dans le cadre de la politique du bien-être :

  • gestion des contrôles techniques obligatoires ;
  • plan global de prévention ;

–          a la capacité de réaliser des plans via un logiciel de dessin assisté par ordinateur (prévention incendie) ;

–          met à votre disposition, au sein de son équipe, un « Conseiller en prévention spécialisé pour la charge psychosociale occasionnée par le travail », psychologue.

–          …

Renseignements complémentaires :

Service Interne de Prévention et de Protection au travail

Avenue Herbofin, 14/A,

6800 Libramont

Téléphone 063 / 21 26 63 – fax 061 / 22 52 22

sipp@province.luxembourg.be

Secrétariat du Député provincial Patrick ADAM

Rue Netzer, 19

6700 Arlon

063.212.890 – fax 063 212 893

Secretariat.adam@province.luxembourg.be

Substitut  de l’Auditeur du travail de Arlon Marche et Neufchâteau

Madame Nadine Meunier

0473 81 11 59
rue Victor Libert, 9

Palais de Justice Bât. B

6900 Marche-en-Famenne

nadine.meunier@just.fgov.be

Les bourgmestres de Tintigny et de Léglise ont marqué leur accord pour attester de leur satisfaction, et se tiennent à votre disposition.

Point presse – Remise des prix de la campagne « En sport aussi une ardeur d’avance » – 25 février 2013 à Arlon

Nous sommes très heureux et très fiers d’avoir récompensé les 18 meilleures écoles de cette 22ème campagne provinciale « En sport aussi une ardeur d’avance ». Cette opération est une batterie de 8 tests sportifs destinée à orienter les enfants de 5ème et 6ème années de l’enseignement fondamental vers la pratique d’un sport adapté à leurs aptitudes physiques.

Je souhaiterais rappeler certains chiffres significatifs qui illustrent l’organisation générale de cette campagne sportive, à savoir :

-le budget global équivaut à environ 40.000 €. En effet, plus de 19.000 € sont consacrés aux frais de fonctionnement, principalement pour la rémunération des collaborateurs extérieurs et la location des infrastructures sportives. Le second volet du budget qui équivaut à environ 21.000 € est consacré aux écoles et plus particulièrement aux récompenses : 1 tee-shirt et 1 fruit par élève et professeur d’éducation physique, des ballons de sport pour les écoles et des bons d’achat qui vous seront remis tout à l’heure ;

-plus de 210 écoles participantes pour plus de 5.200 élèves de tous les réseaux d’enseignement. On peut constater que ces 210 écoles représentent pratiquement 2/3 de l’ensemble des établissements de l’enseignement fondamental de la province de Luxembourg ;

-9 journées de tests réparties en 5 lieux : Bastogne, Arlon, Marche, Bertrix et Saint-Mard ;

-315 personnes qui ont encadré les enfants lors des 9 journées. Nous avons bénéficié du partenariat de 3 écoles de la province : la Haute Ecole Robert Schuman de Virton avec leurs étudiants de 1ère année en éducation physique, l’Athénée royal de Virton et celui de Neufchâteau, avec leur section de technique d’animation ;

-5200 parents qui reçoivent les courriers relatifs à cette campagne de sensibilisation et d’orientation sportives : 1 courrier d’information avant les journées de tests et 1 courrier reprenant les résultats de leur enfant.

Pour conclure, rappelons que 3 activités, pleinement complémentaires, étaient proposées cette année aux enfants :

-une animation sur la pédiculose (les poux) était proposée par le Département Prévention-Santé ;

-un parcours d’agilité à vélo, à l’initiative de la Piste Mobile d’Education Routière de la Police Fédérale de la province de Luxembourg;

-une information sur le fair-play proposée par le Panathlon Wallonie-Bruxelles.

Les organisateurs peuvent également compter sur la précieuse collaboration de l’ADEPS de la province de Luxembourg à travers une aide matérielle et en personnel et de la Croix-Rouge de la province de Luxembourg, qui assure une présence de secouristes sur les lieux des tests.

Je remercie vivement l’ensemble des partenaires qui contribuent efficacement à  l’organisation générale de notre campagne de sensibilisation sportive.

Enfin, pour conclure mon propos, je tiens à remercier très chaleureusement les acteurs de l’opération « En sport aussi une ardeur d’avance » :

-les écoles participantes et plus spécialement les instituteurs, professeurs d’éducation physique et leur Direction ;

-les collaborateurs extérieurs qui encadrent les journées de tests ;

-les membres de la Commission sportive provinciale, présidée par Anne-Marie Fontaine, pour le dévouement qu’ils témoignent et l’appui constant qu’ils apportent au Service des Sports de la Province de Luxembourg.

Patrick ADAM,

Député provincial, en charge des Sports.

Qui fera partie de nos talents cette année 2013 au Mai’li Mai’lo?

Depuis 3 ans, l’espace d’un week-end, Mai’li Mai’lo offre une occasion unique aux créateurs de la province du Luxembourg de s’exprimer sur le site merveilleux du Fourneau Saint-Michel.

Souvent, tant les organisateurs que le public sont surpris par les productions et propositions des artistes, musiciens et comédiens présents sur le site durant les 2 jours de la manifestation.

En 2011, notre attention fut tout particulièrement attirée par une jeune accordéoniste présente à un croisement de chemins, sous un petit bosquet. Le public s’arrêtait, écoutait, encourageait cette jeune artiste non programmée officiellement.

Pour la prochaine édition des 25 et 26 mai 2013, l’idée nous est venue de multiplier ces petits moments de bonheur et de découverte de talents sur le site.

Mai’li Mai’lo se déclinera cette année sur le thème du Voyage. Si vous souhaitez vous produire lors de ce week-end, et que votre proposition est en adéquation avec le thème du Voyage, contactez-nous au 0032 63 21 26 90 Email : mailimailo@province.luxembourg.be

Cet appel est réservé aux artistes se produisant en solo et sans amplification.

Envoyez-nous une petite démo via le site de téléchargement www.wetransfer.com en format MP3 vidéo ou tout support qui nous permettra d’apprécier votre talent.

Point presse – Présentation du livre »Mémoire du cinéma dans le Luxembourg belge  » de la Collection Glane…

C’est un grand plaisir pour moi de vous présenter le nouvel ouvrage qui a intégré la collection Glane. Initiée par mon prédécesseur Philippe Greisch, celle-ci a pour objet de valoriser notre patrimoine, un soutien à la mémoire de notre province, parfois en dehors des sentiers battus …

Jusqu’ici, la Collection Glane avait permis de mettre en avant une partie de notre patrimoine provincial, essentiellement construit. Grace au travail de longue haleine mené par Histoire Collective, c’est un héritage un peu différent qui est enfin valorisé : le cinéma.

Et ce n’est pas anodin que cet ouvrage vous soit présenté ici et maintenant, alors que le 33e Festival du film européen vient de démarrer. Pour être précis, c’est dans une trilogie que l’extraordinaire travail mené par Histoire Collective sur le cinéma dans notre province se dévoile.

Cette aventure se déroule depuis un siècle déjà, et nous est racontée ici au travers des témoignages, authentiques, amusants mais aussi précis, de ceux qui ont fait vivre cette fabuleuse « machine ». Si aujourd’hui le numérique et les nouvelles technologies ont envahi notre quotidien, nous avons depuis longtemps oublié comme le cinéma relevait de la prouesse : qualité des films, les coupures, le matériel sophistiqué que requérait une projection, … Et puis aussi, du muet et du noir et blanc, de l’ambulant et des salles paroissiales, … Ce voyage, tel un film qui se déroule devant nos yeux, nous rappelle que pour nos parents et grands parents, le cinéma était une réelle attraction, qui rythmait la semaine, dont on parlait autour de soi, un rendez-vous avec le monde de l’imaginaire, mais aussi avec les actualités, surtout avant l’apparition de la télévision.

Ce premier volume évoque les salles, les programmes, le cinéma itinérant, et quelques aspects techniques. De nombreux détails et anecdotes nous font revivre, au travers des mots de ceux qui l’ont fait vivre, un cinéma dont le rôle dépasse de loin celui d’un simple loisir, qui était un réel lien social au sein de la localité, une entreprise également dont l’évolution a permis l’émergence de certains, et la disparition des autres …

Je vous souhaite, à la lecture de cette première partie, de vous laisser porter comme dans un vieux film d’aventure, au fil des salles de nos villes et de nos campagnes, dont certaines subsistent toujours, à la découverte d’un patrimoine riche et tellement humain …

Ce diaporama nécessite JavaScript.