Soirée exceptionnelle le 5 avril 2013 au Bouillon Blanc…

photos julos 215

Communiqué de presse

Le Miracle poétique belge au temps du symbolisme

Conférence chantée de Patrick Mc Guinness et Julos Beaucarne

Soirée du 5 avril 2013 au Bouillon Blanc

1. Communiqué de presse

Instruire et embellir …

Voilà deux verbes au mode infinitif.

L’infinitif est un mode commode : il permet de dire, en douceur, des choses fortes. Il permet à la fois de prescrire et d’inviter. Il permet de déguiser une prescription en une invitation. Il permet d’être ferme sans que ça se voie.

Instruire et embellir : voilà deux verbes qui résument parfaitement la fonction, la mission, la vocation du département des Affaires culturelles.

Et avec la conférence chantée du vendredi 5 avril au Bouillon Blanc de Sensenruth, conférence du professeur Patrick McGuinness et de Julos Beaucarne, intitulée « Le miracle poétique belge au temps du symbolisme », on était en plein dans l’instruction et l’embellissement. On avait un exemple parfait…

Le professeur a, à grands traits clairs, campé le décor, les personnages de ce mouvement artistique, littéraire, poétique que fut le symbolisme. Les correspondances, les échanges franco-belges, belgo-français. Les tensions aussi, parfois. La force, la vivacité exceptionnelle du mouvement en Belgique. Et son originalité surtout. Qu’on retrouvera encore dans le mouvement d’après : le surréalisme.

Le professeur s’est permis aussi de faire remarquer que la Belgique avait sans doute plus foi en elle en ce temps-là qu’aujourd’hui ; en la richesse de sa double identité.

Et, dans une seconde partie, Julos Beaucarne est venu illustrer de son chant les propos du professeur. Nous rappeler, nous montrer que ces poètes marquants du symbolisme que sont Max Elskamp, Charles van Lerberghe, Émile Verhaeren, Maurice Maeterlinck, Georges Rodenbach, il les a mis en musique, lui. Ils sont dans son répertoire depuis toujours.

Grâce à Julos, on les connaît, ces poètes. On a leurs poèmes dans l’oreille, dans la mémoire, parfois sans savoir qu’ils viennent de ce fécond et déjà lointain tournant du XIXe et XXe siècle.

Mais dans la seconde partie, Julos est surtout venu nous montrer que le journaliste du Soir Thierry Coljon, préposé à la chanson, à la musique, a drôlement raison quand il dit de lui : « L’écouter nous embellit ».

Conférence de presse Mai li-Mai lo ce 16 avril, 11h30 à Arlon…

Mai'li Mai'lo-2013-LOGO-CMYK

Les 25 et 26 mai prochains, des habitats nomades prendront leur quartier de printemps au Fourneau Saint-Michel pour la 4e édition du Mai’li Mai’lo culturel de la province du Luxembourg.

Cette année,  après le pique-nique de 2012, ce sont des roulottes, des caravanes, des drôles de machines animées qui prendront place pour cette invitation au voyage dans les univers culturels de notre province.

Quelques surprises seront au rendez-vous.

Pour vous en parler, Patrick Adam, Député provincial vous donne rendez-vous  à la conférence de presse qu’il tiendra le mardi 16 avril 2013 à 11h30 à l’ancienne banque nationale, rue Netzer à Arlon.

Au plaisir de vous y voir.

Point presse – Présentation de la brochure des Festivals 2013

Je suis toujours très heureux de vous retrouver, comme cela ce fait chaque année, depuis la création du service « Miroir des festivals », pour vous présenter la nouvelle édition de notre brochure « Luxembourg belge : terre des festivals ».

Son concept actuel fait depuis deux ans l’unanimité, tant parmi les organisateurs que les festivaliers, les acteurs du monde culturel, les autorités et le public.

La diversité des genres présentés et des particularités de chacun – musiques de tous types, arts de la rue, cirque acrobatique, théâtre jeunesse, sans oublier le conte ou encore le cinéma – en fait sa richesse mais aussi celle de notre territoire.

Même si nous savons que cette brochure est destinée à évoluer suite aux modifications constantes du paysage culturel, de l’accueil de l’un ou l’autre festival supplémentaire, ou tout simplement pour actualiser une image graphique toujours en mouvance, notre volonté est avant tout de soutenir les acteurs de ce secteur, qui nous apportent diversité et richesse culturelle et qui contribuent au développement touristique, économique, mais aussi social de notre province.

L’édition 2013 est la sœur jumelle de celle de 2012, au visuel coloré, élaboré autour de notre petit animal sympathique : la grenouille. Le canevas reste le même : 13 festivals sont présentés dans les trois langues nationales (F, Nl et D) avec la carte de la province qui permet de localiser chacun et placée cette année sur la double page centrale de la brochure. Ensuite, est repris, en fin de document, l’agenda reprenant les autres festivals, au nombre de 21, festivals de dimension locale ou plus nouveaux dans le paysage culturel provincial.

Dans la continuité de la démarche entreprise l’année dernière, la publication, tirée à 8000 exemplaires, est imprimée sur du papier recyclé et le format inchangé permet de conserver clarté et lisibilité.

Nous avons maintenu pour chaque festival le nombre d’années d’existence. Ainsi, nous constatons que trois d’entre eux célébreront un anniversaire d’une ou plusieurs décennies en 2013 : la Fête des Artistes de Chassepierre, festival international des arts de la rue avec ses 40 années d’existence ; Noël au Théâtre « chez nous », festival de théâtre pour jeune public depuis 20 ans déjà ; et le Hop N’Roll festival, qui donnera sa 10è édition de musique rock électro-métal, festival lié au kitch festival Génération 80-90. Et tout spécialement dans le cadre de ces anniversaires, un complément de subvention leur sera attribué.

Toutes les informations ainsi récoltées permettent de poursuivre la collaboration entreprise depuis 2009 avec la FTLB avec l’encodage des données sur le site touristique, données que vous trouverez également sur le site culturel www.aufait.be.

Enfin, notre logo, réalisé l’an dernier et considéré comme réel identifiant pour notre province comme terre d’accueil des festivals est maintenu, tant sur le support papier du Service, que sur les sites des organisateurs et de la province.

Il est nouvellement décliné au travers d’un spot promotionnel fait par TVLux, spot qui sera diffusé sur la télévision locale en ce début de vacances de printemps et tous les vendredis des vacances d’été. Une version « allégée » est prévue afin de permettre aux organisateurs de festivals de l’insérer sur leurs sites internet. Enfin, il est également envisagé de pouvoir le diffuser lors d’événements culturels, touristiques ou autres : je pense par exemple à la foire agricole de Libramont ou encore à Mai’li Mai’lo qui, rappelons-le, se donnera le dernier week-end de mai, soit les 25 et 26 mai, où la programmation de certains espaces scéniques est élaborée avec la participation et les conseils des organisateurs de festivals.

Vous l’aurez compris, nous sommes fiers de la diversité et du foisonnement culturel, de l’avant-gardisme et de l’audace des organisateurs de proposer une diffusion culturelle sous un angle différent, en dehors de toute structure existante, répondant aussi, à des missions d’éducation permanente en développant un esprit de cohésion sociale.

Ils se sont entraînés sur le parquet du Country-hall…..

Street Basket au Country Hall IMG_6628 IMG_6616 Street Basket au Country Hall

Ils se sont entraînés sur le parquet du Country-hall…..

La Province de Luxembourg a invité 45 enfants issus des communes de Hotton et Durbuy à participer à un entraînement de basket sur le parquet du Country-Hall de Liège ce mercredi 13 mars 2013.

Les enfants ont pu bénéficier des conseils du coach principal du Liège Basket  ainsi que de son meneur de jeu Lionel Bosco. Une visite guidée du Country-Hall ainsi qu’une rencontre/dédicaces avec tous les joueurs de l’équipe fanion ont également eu lieu.

Prochaines activités du partenariat Province de Luxembourg/Liège Basket :

1. Mercredi 27/03/2013 : entrainement au country-hall pour les communes de Musson, Tintigny et Florenville.

2. Le jeudi 04/04/2013 : Street basket à Aubange avec 2 joueurs du Liège Basket.

A l’initiative de Patrick Adam,

Député provincial en charge des Sports,

Prix Chronos de la Littérature : Les Bibliothèques remontent le temps en faisant se rencontrer jeunes et aînés

Prix Chronos de la Littérature : Les Bibliothèques remontent le temps en faisant se rencontrer jeunes et aînés

DSC_0147

Depuis maintenant trois ans, les Bibliothèques de la province de Luxembourg développent des activités avec les écoles et les aînés autour du prix littéraire « Chronos ».

Ce prix a été créé en 1996 par la Fondation Nationale de Gérontologie française et propose une sélection d’ouvrages ayant pour thème les relations entre générations, la transmission du savoir, le parcours de vie, la vieillesse et la mort.

L’objectif est de sensibiliser à l’importance de la relation entre les générations.

Il s’agit aussi de promouvoir des ouvrages de qualité et le développement des pratiques de  lecture chez les plus jeunes et les aînés  au sein de nos bibliothèques.

En 2013, les bibliothèques de Bertrix, Hotton, Marbehan, Nassogne, Paliseul et Virton prennent part à l’action en partenariat avec des écoles de l’enseignement normal ou spécialisé, des associations diverses, des maisons de repos.

Dans chaque bibliothèque participante, les ouvrages des sélections jeunesse sont lus par les enfants et les aînés afin d’échanger autour de ces écrits. Une sélection est aussi prévue pour les adultes.

Tout en travaillant la thématique intergénérationnelle, les bibliothèques développent des animations correspondant à leurs publics. Ainsi, l’un des projets relie chaque enfant à son papy/ sa mamie via un échange de courriers pour à la fois mieux se connaître et raconter sur ce que sont l’enfance et la vieillesse. Ils participent aussi à des ateliers de création commune et de transmission des savoirs notamment sur leurs villages hier et aujourd’hui.

Ailleurs, les jeunes et moins jeunes échangent des « boîtes à souvenirs » dans lesquelles ils ont placé des objets de leur enfance. Dans d’autres endroits, ce sont des rencontres autour du jeu et du goûter sont prévues pour que chacun ait le temps de discuter autour d’un café et d’un chocolat chaud. De nombreux échanges épistolaires constituent le fil rouge de toutes ces démarches.

Un moment privilégié est proposé en collaboration avec la Bibliothèque centrale de la Province de Luxembourg afin que chaque participant élise l’ouvrage qu’il préfère. Tous les bulletins sont ensuite envoyés à la Fédération Nationale de gérontologie qui compile les résultats.

Lors des séances, l’émotion est palpable. Les enfants sont heureux de se retrouver avec ces adultes qui leur accordent du temps et des relations se créent. Les aînés sont interpellés par questions soulevées par les plus jeunes. Tous parlent des ouvrages de la sélection avec beaucoup de plaisir.

Un lecteur témoigne : « Quand j’ai commencé à lire le premier livre de la sélection, le titre m’avait intrigué. Après ma lecture, j’ai trouvé que ce récit montrait vraiment l’état d’esprit dans lequel nous sommes au soir de nos vies. Tous les moments riches que nous avons vécu et le plaisir que nous avons d’en témoigner. D’ailleurs, cet ouvrage m’a tellement touché que je voterai pour lui. »

La clôture du Prix a lieu le 1er avril, date pour laquelle le suffrage doit être exprimé.