DEVOIR DE MÉMOIRE RÉUSSI POUR L’ÉCOLE DU NOUVEL HORIZON

APPRÉHENDER

Les élèves de la classe de Monsieur Jonathan, école du Nouvel Horizon de Ethe ont réalisé une maquette des tranchées de 1915. Passionnés par le sujet, le résultat est passionnant. Tellement passionnant qu'il a trouvé sa place...Au Musée de Latour et fera partie de la collection.

S’il fallait résumer d’un mot l’ambitieux projet, la belle réalisation de Monsieur Jonathan comme l’appellent affectueusement et respectueusement ses élèves, je choisirais un verbe…

Le verbe appréhender. Il a beaucoup de sens…

Il a, entre autres, ces trois-là :
– saisir par les mains ;
– saisir par les sens, percevoir ;
– saisir par l’intelligence, par un acte précis de la pensée.

Monsieur Jonathan, il a décidé d’apprendre à ses élèves la page d’histoire de la Grande Guerre de leur région – page douloureuse – en leur faisant littéralement appréhender les faits, la réalité de la vie dans les tranchées.

Monsieur Jonathan les a lancés dans ce travail de saisissement. Ce triple travail de saisissement.

Avec la méthode de Monsieur Jonathan, les enfants ont vraiment pris connaissance.

En mettant la main à la pâte, en touchant du doigt…

Avec la méthode de Monsieur Jonathan, les élèves ont appris, ont compris, qu’on apprend aussi l’histoire avec ses mains. On l’apprend mieux même, on comprend mieux quand les mains prennent part à l’événement, à la découverte.

Quand les mains font quelque chose…Quand les mains font plus que toucher.

Elles reproduisent, elles réalisent.

Et là, pour concrétiser, pour matérialiser, pour donner figure à cette page d’histoire, pour réaliser cette maquette, il a fallu se confronter à toutes sortes d’aléas. À des problèmes de physique, de mathématiques.

Il a fallu se montrer ingénieux.
Il a fallu faire preuve d’imagination, faire preuve d’initiative…
Il a fallu mettre les mains, et la tête, et le cœur aussi à l’ouvrage.

Tout ça, ils l’ont fait, et bien fait.

Et le résultat est là… Et la réussite est telle qu’elle a droit d’emblée à sa place au musée.

Alors bravo !

Bravo à tous et à chacun !

Bravo et merci – grand merci ! – à Monsieur Jonathan et surtout à tous les enfants !