Inauguration de l’Asbl Aube – le 21 septembre 2016

Michel Lefèvre, Directeur de l'Asbl Aube Patrick Adam, Président du Collège provincial - Député provincial Rachid Madrane - Ministre de l’Aide à la Jeunesse Bernard Moinet - Député provincial
Michel Lefèvre, Directeur de l’Asbl Aube
Patrick Adam, Président du Collège provincial – Député provincial
Rachid Madrane – Ministre de l’Aide à la Jeunesse
Bernard Moinet – Député provincial

Penser, composer une structure éducative garantissant l’accueil, l’encadrement et l’hébergement des jeunes en difficulté, il aura fallu beaucoup de patience, beaucoup de bonnes volontés, beaucoup d’imagination et beaucoup de moyens.

Mais il fallait surtout des gens qui y croient. Qui croient en la jeunesse.

Qui y croient dur comme fer et coûte que coûte.

Et il fallait donner un nom à ce lieu ; un nom qui, d’un coup, porte tous ces espoirs, qui résument à lui seul ce beau projet. Un nom plein de promesse.

Nous avons choisi AUBE. Parce que le mot en soi – ce qu’il dit –, est déjà une promesse.

La promesse de l’aube, c’est le jour !

Nous avons choisi AUBE parce que c’est le titre aussi d’un des plus beaux poèmes en prose d’Arthur Rimbaud. Tiré du recueil Illuminations.

« J’ai embrasé l’aube d’été », dit-il pour commencer. Et durant tout le poème il fait corps avec le monde, avec la nature… Il est dans le bonheur d’être, dans la joie. La ferveur, la participation, l’exaltation. L’amour.

Nous avons choisi cette référence, ce poème, parce qu’il est justement d’Arthur Rimbaud.

Et ce Rimbaud, voyou, voyant, voleur de feu… ce Rimbaud irréductible, il est la figure idéale pour mettre à la proue de cette école d’une autre voie, d’une autre chance ; de ce bâtiment flottant sur la houle de la grande forêt comme un bateau en haute mer.

Ce Rimbaud, il a la tête de l’emploi, le profil parfait, pour figurer le laïc patron du lieu.

Le Ministre Rachid Madrane sollicite l’intervention de l’Institution provinciale afin de maintenir dans notre province une activité éducative qui garantit l’accueil, l’encadrement et l’hébergement des jeunes en difficulté qui nécessitent une aide spécialisée en dehors du milieu familial de vie.

La motivation première du Ministre est de protéger et de garantir l’intérêt des jeunes – en fait 56 jeunes issus en majorité de la province – , en confiant la mission à un pouvoir organisateur fiable et capable d’être rapidement opérationnel.

En plus de l’intérêt premier pour la jeunesse en difficulté, la Province est également soucieuse de préserver l’emploi dans notre région. Le risque de voir les agréments et les subsides liés quitter la province faute de repreneur, et donc de perdre 60 emplois, est bien réel.

Une étude approfondie de plusieurs mois par les différents services provinciaux portant notamment sur le plan budgétaire, le plan financier, la question de l’infrastructure et des aménagements nécessaires aux bâtiments pour garantir un accueil et un hébergement de qualité aux jeunes, la gestion du futur personnel, la gestion quotidienne de services du secteur de l’Aide à la Jeunesse, permet au Collège provincial de soumettre à l’approbation du Conseil provincial du 26 février 2016 la création de l’asbl AUBE dont les membres fondateurs sont la Province de Luxembourg, la Commune de Sainte-Ode et la Commune de Saint-Hubert.

Le Ministre Rachid Madrane octroie trois agréments à la nouvelle asbl qui peut ainsi développer trois services sur le site provincial de Mirwart à partir du 1 septembre 2016.

Nous proposons un service d’accompagnement d’enfants et de jeunes dans l’objectif de leur apporter plus de bien-être et de les aider à trouver leur place au sein de la société. Nous sommes mandatés par les Juges de la Jeunesse, les Conseillers de la Protection de la Jeunesse ou par les Conseillers de l’Aide à la Jeunesse.

Pour ce faire, nous disposons de trois services différents :

SAAE LE CHESTAY (Service d’Accueil et d’Accompagnement Educatif).

Ce service héberge jusqu’à 24 enfants (mixtes) âgés de 0 à 17 ans. Un premier objectif est d’organiser l’accueil collectif et l’éducation de jeunes qui nécessitent une aide spécialisée en dehors de leur milieu de vie (souvent défaillant). Le personnel éducatif travaille également avec les familles afin d’envisager une réinsertion au sein de celle-ci, lorsque cela s’avère possible.

Un autre projet attenant à cette section est « l’accueil court ». Deux prises en charge sont disponibles afin d’héberger des jeunes se trouvant en situation de danger et sans possibilité de logement pour une période de 5 jours ouvrables.
PPP LE PRÉ DES FORGES / L’ESCALE DES FORGES (Projet Pédagogique Particulier).

Ce service peut accueillir jusqu’à 26 jeunes âgés de 15 à 18 ans. L’objectif central de cette section est d’aider le jeune à s’autonomiser tant d’un niveau personnel que professionnel. Pour cela, l’équipe éducative agit de différentes manières :

- elle apporte une aide aux jeunes et aux familles en difficultés par des actions socio-éducatives dans le milieu de vie,

- elle assure  la supervision ainsi que l’encadrement pédagogique et social de jeunes qui vivent en logement autonome et semi autonomie,

- et elle met en place des structures de valorisation et de formation professionnelles pour les jeunes assumés lorsque la réponse scolaire ne provoque pas l’adhésion.

La finalité est donc de donner aux jeunes les outils nécessaires afin qu’ils puissent prendre leur vie en main.
CAU DE MIRWART (Centre d’Accueil d’Urgence).

Ce service peut héberger jusqu’à 8 jeunes (mixtes) de 0 à 18 ans en situation de crise. La prise en charge est de 40 jours maximum. Le but de cette équipe éducative est de permettre de dédramatiser la problématique, proposer un endroit neutre afin de sous-tendre la prise de recul tant pour le jeune que pour la famille et également élaborer un projet d’avenir pour celui-ci.

L’Investissements de la Province…

D’une part, les aménagements parfois importants apportés aux bâtiments du site principal et aux trois bâtiments du « site bas » pour rencontrer les besoins des services de l’asbl AUBE, et d’autre part, les travaux de mise en conformité pour satisfaire aux normes de sécurité en vigueur pour l’accueil  de jeunes, représentent un investissement financier de plus de 450.000 €.

A ce bilan, on peut également ajouter le bénéfice que l’asbl AUBE va retirer des travaux qui étaient déjà en cours à Mirwart et qui portent sur l’isolation des bâtiments et les économies d’énergie en général. L’investissement à ce niveau s’élève à 760.000 €, dont 355.000 € pour le seul réseau de chaleur qui alimente tout le « site haut ».

L’investissement total de l’ensemble des travaux qui s’achèvent cette année s’élève ainsi à  1.210.000 €.

Des travaux pour améliorer encore la qualité de vie des jeunes et les conditions de travail du personnel se poursuivront dans les années à venir.

Je voudrais mettre l’accent sur le travail et la disponibilité des agents du CHM et du personnel de l’asbl pour finaliser les travaux et aménagements. Certains agents ont modifié leurs jours de congé et ont fait preuve de beaucoup d’enthousiasme au travail. Tant pour les ouvriers que pour le personnel administratif et Francis Bossicart lui-même.

Dans cette entreprise nouvelle d’éducation, nous avons mis le paquet!

Nous avons mis un des plus beaux bâtiments de la Province, haut perché entre le plein ciel et la grande forêt.

Nous avons mis tout le personnel requis pour assurer la bonne marche de l’entreprise.

Et nous avons mis aussi de cette chose à laquelle on ne pense plus assez et qui nous est pourtant si utile: de la poésie.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Bonne chance à cette aube-là, si chargée d’espoir, si pleine de promesses.

Patrick ADAM
Président du Collège provincial
Député provincial
Culture – Accompagnement – Enseignement – Formation