Les jeunes du Conseil provincial des jeunes sensibilisent les autorités provinciales sur le cyber-harcèlement !

Une étude menée dans les écoles francophones de Belgique en 2014 par le Groupe Interdisciplinaire de Recherche sur la Socialisation, l’Education et la Formation de l’UCL démontre que :

35 % des élèves sont impliqués dans des faits de cyber-harcèlement 
16% des élèves se disent régulièrement victimes de cyber-harcèlement
14 % d’élèves régulièrement auteurs de cyber-harcèlement
5 % d’élèves harceleurs-victimes 
1 élève sur 4 a déjà été confronté au cyber-harcèlement

Ces chiffres attestent irréfutablement que le harcèlement à l’école n’est pas un fait-divers, mais bien un fléau social qu’il faut combattre efficacement au plus vite.

Dans ce contexte et celui des derniers cas dramatiques recensés ces derniers mois dans la presse et à l’initiative du Conseil provincial des Jeunes, le Service Citoyenneté et Mobilité de la Province de Luxembourg a décidé de rassembler plusieurs acteurs du secteur jeunesse, social et culturel autour d’un projet commun dans les établissements scolaires à la rentrée 2016.

Lorsqu’on parle de harcèlement, on distingue plusieurs types…

C’est plus particulièrement le harcèlement numérique ou cyber-harcèlement qui a amené le Conseil provincial des Jeunes à constituer une commission sur cette thématique.

A travers leurs travaux depuis plus d’un an maintenant et une série de constats, les jeunes du CPJ ont souhaité alerter les autorités provinciales sur cette problématique qui les concerne au quotidien.

Plusieurs projets seront proposés par le CPJ et parmi ceux-ci, une proposition a particulièrement retenu mon attention, celle d’organiser, à l’instar de ce qui se fait en Flandre, la première Semaine contre le Cyber-Harcèlement en province de Luxembourg.

Parallèlement, une rencontre avec l’équipe d’animateurs-comédiens d’Alvéole-Théâtre, a permis de donner à cette initiative une dimension supplémentaire. En effet, comme de nombreux acteurs culturels, sociaux et jeunesse, Alvéole s’est emparé du sujet difficile pour monter un projet de spectacle sur le thème du Harcèlement.

La Province de Luxembourg interviendra à hauteur de 1.000 euros par représentation, pendant 4 ans pour la diffusion de 10 spectacles par an dans nos écoles.

C’est l’Institut Sainte-Marie de Bouillon qui avait sollicité mes services en ce début d’année scolaire pour l’organisation d’une journée citoyenne qui ouvrira cette semaine de lutte contre le Harcèlement. Nous lancerons ensuite l’appel à quatre autres établissements de notre province. L’événement se voulant durable, d’autres établissements seront sélectionnés les années suivantes.

Patrick ADAM
Président du Collège provincial
Député provincial en charge de la Citoyenneté