Prix du casting Mai’li Mai’lo…And the winner is…

affiche 5968-120,2x160,2-V4bMai’li Mai’lo est devenu, en l’espace de quelques années, une manifestation culturelle de référence. Une qui compte parmi les grandes classiques de la province de Luxembourg…

Et, vu sa position dans le calendrier, elle ouvre en quelque sorte la saison. Et c’est l’idéal, c’est parfait puisqu’elle donne un aperçu de ce qui viendra par la suite.

Le cinéma, en province de Luxembourg, on connaît… C’est d’abord et avant tout le Festival du film européen de Virton, un événement majeur créé il y aura bientôt quarante ans.

Un événement qui a marqué, qui a formé des générations…
Un événement qui leur a donné les bases, une culture, un goût cinématographique…
Un événement qui n’est sans doute pas pour rien dans le fait que la province a gardé et entretient, malgré sa faible densité, un réseau de salles de projection exceptionnel, tant par sa qualité que par sa vivacité.
Un événement qui a donné naissance à d’autres… Comme celui intitulé « Du roman à l’écran » qui valorise la belle rencontre de la littérature et du cinéma.

maili_mailo_2014_photoCLAP! (14)Et donc le cinéma est aussi présent à Mai’li Mai’lo. Pas pour donner à voir en avant-première le dernier épisode d’Indiana Jones ou tourner une scène du prochain film des frères Dardenne…

Non, sa présence est plus modeste, plus discrète, moins spectaculaire… Mais elle est cependant de première importance.

À Mai’li Mai’lo, on a créé, avec le Bureau d’accueil des tournages Clap, le Festival du film européen de Virton et la société Fennec, le prix du Casting. Un prix destiné à la formation des acteurs en devenir… Un prix fait pour les aider à grandir, à s’épanouir…

Un prix coup de pouce, en somme.

2016-03-18Et le lauréat de cette année – Léonard -, formé à l’ESACT, le Conservatoire Royal de Liège… a ceci de bien, ceci d’intéressant à souligner, qu’il vient de France, il est français.
Lui, sa passion du cinéma, c’est la Belgique qui lui a donné l’occasion de la vivre.

Beaucoup de nos talents accèdent au professionnalisme, donnent toute leur mesure, grâce à la France… Alors c’est bien que, de temps en temps, on puisse faire la démonstration inverse.

C’est bien surtout de montrer que le cinéma, c’est une entreprise internationale, au plus beau sens du terme !
C’est encore et toujours – et plus que jamais – l’école de la fraternité ; c’est la plus belle occasion qui soit d’apprendre l’humanité.

Le cinéma, c’est une chance pour l’humanité.
Le cinéma, c’est la chance qu’il faut lui redonner encore et toujours.
Même si elle nous donne, elle, parfois – trop souvent ! – des raisons de désespérer.
Surtout quand, elle, elle nous donne des raisons de désespérer.

IMG_4715

Patrick ADAM
Président du Collège provincial
Député provincial en charge de la Culture

©patrick adam - tous droits réservés