Exposition 1 province – 44 communes

Monsieur l’ex-Gouverneur,

En 1942, la Belgique, la France sont occupées par l’Allemagne nazie. D’aucuns s’accommodent de la situation, en profitent même… Mais d’autres la refusent, entrent en résistance. Et les poètes s’en mêlent…

Les poètes, les artistes, on ne dit jamais assez leur rôle, leur importance. Et pourtant, dans ce moment tragique de notre histoire partagée avec la France, avec toute l’Europe même, ils ont plus souvent qu’à leur tour fait la preuve de leur utilité, leur nécessité.

Le poète Aragon, qui avait déjà écrit des pages magnifiques et douloureuses sur la guerre de 14-18, guerre qu’il avait connue, vécue en tant que jeune médecin, met son talent au service de la Résistance.

Et pour parler au cœur de tout le monde, et pour rallier tous les cœurs, il écrit un texte où il va nommer cent villages de France ; cent noms qui racontent la France, ses paysages, ses richesses, sa diversité…

Et cette liste de cent noms de villages français, ce sera son vade-mecum, son viatique, pour tenir bon dans l’adversité. Ce sera son arme de combat moral.

Une arme qu’il partage, dont il recommande l’usage à tout le monde.

Il dit ceci :

J’emmène avec moi, pour bagage

Cent villages sans lien sinon

L’ancienne antienne de leurs noms

L’odorante fleur du langage

Une romance à ma façon

Amour de mon pays, mémoire

Un collier sans fin ni fermoir

Le miracle d’une chanson

Monsieur Caprasse, les quarante-quatre communes de la Province ont un peu imité le poète Aragon pour vous rendre hommage…

Elles ont tenu à vous faire montre de leur reconnaissance, de leur sympathie, en vous exposant cette tresse de quarante-quatre pièces artistiques racontant un peu de leur histoire.

Monsieur Caprasse, j’espère – nous espérons tous – que, dans votre retraite active, ardente, vous aurez à cœur de vous rappeler, de vous remémorer les noms des centaines de villages de nos quarante-quatre communes.

Et, qui sait, de nous en faire une chanson ?

L’exposition que vous allez découvrir propose  une découverte et une présentation différentes de son territoire. Ce sont l’art et la photographie qui servent de fil conducteur à ce voyage.

Le parcours proposé au fil de ces  œuvres est riche et diversifié tant au niveau des techniques (aquarelle, sculpture, émaux, dessin …) que des styles. Des pièces anciennes y côtoient des créations actuelles ou des tableaux de grands maîtres de l’art en province de Luxembourg que sont Albert Raty, Camille Barthélemy ou Marie Howet.

L’exposition (gratuite) sera accessible jusqu’au 14 février (tous les jours sauf le lundi de 13h à 17h).

Je tiens à remercier les communes qui ont répondu positivement et avec enthousiasme à cette invitation.

Patrick ADAM

Président du Collège provincial

Député provincial en charge de la Culture

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s