Journée d’étude « Jeunesse et Précarité » ce 23 octobre 2015 – AMO Ado-Micile

Jeunesse & Précarité
Jeunesse & Précarité

« LA JEUNESSE, C’EST QUAND ON SAIT QUE TOUT PEUT ARRIVER. » Henri Michaux

Puisque tout monde – jeunes comme adultes – ici présent sait ce qui l’amène à cette journée d’étude, de réflexion… tout le monde connaît le programme, tout le monde a des raisons d’être là, a ses raisons, a même raison tout court d’être là…

Puisqu’on est là pour aborder des questions difficiles, importantes, délicates,    et on va les aborder de front, sans détours, avec la ferme intention de finir la journée avec, sinon des réponses, du moins des débuts de réponses, des pistes de réponses… on a la volonté, on a les bonnes volontés pour ça…

Puisque je suis là, moi, pour ouvrir cette journée ; pour vous faire partir d’un bon pied… puisque je suis là pour vous donner le ton, la note, une note encourageante, j’ai pensé recourir à un poète.

Les poètes – c’est dommage –, ils ne sont plus à la mode, aujourd’hui. Ils ont pourtant été de tout temps des acteurs de la société, des aiguillonneurs, des aiguilleurs même…

J’ai pensé à Henri Michaux. Il a dit ce que je vous ai dit en titre de ma prise de parole : « La jeunesse, c’est quand on sait que tout peut arriver. »

… La jeunesse, c’est un moment grave, donc, mais aussi un moment formidable.

Un moment crucial, un moment difficile. Surtout quand les difficultés matérielles s’en mêlent. Surtout quand, côté finance, ça coince.

Un moment qu’il s’agit de ne pas rater.

Et le Service d’Aide en milieu ouvert provincial, l’AMO, et les deux Hautes Écoles de la Province, HENNALLUX et HERS, ont joint leurs compétences pour vous aider dans le franchissement de ce passage délicat, dangereux même parfois.

« La jeunesse, c’est quand on sait que tout peut arriver »… C’est avoir cette lucidité, avoir conscience de la difficulté et du danger, et de la chance aussi.

Tout est possible, le meilleur comme le pire. Les risques, les enjeux sont grands, mais tout peut être gagnable.

Et si on perd, tout n’est pas perdu pour autant. Pas toute la partie !

Tout, à ce moment-là de la vie, peut être recommencé. Encore et encore.

Jusqu’à gagner !

La jeunesse, c’est quand on sait qu’on peut toujours gagner.

Tout le monde ne commence pas la partie avec un jeu du tonnerre, avec tous les atouts en main, mais nous qui sommes en responsabilité, nous les politiques, nous les enseignants, nous les éducateurs, avons à cœur de vous les procurer, ces atouts.

Sur ce, je vous souhaite la bonne journée. La meilleure qui soit.

Une journée qui promet… Une journée pleine de promesses…

Et – promis ! – nous les tiendrons. Toutes !

Patrick Adam

Président du Collège provincial

Député provincial en charge de l’Accompagnement

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s