« Woups…J’ai pas fait exprès! » – Colloque sur la dyspraxie

Après un colloque sur les hauts potentiels, des actions autour de l’autisme et la surdité, les services provinciaux du DHAMO poursuivent leurs missions de formation et d’informations en s’attardant cette fois-ci sur une thématique qui touche un grand nombre de nos concitoyens : la dyspraxie.

Woups…J’ai pas fait exprès! La dyspraxie, un handicap invisible aux conséquences bien concrètes le vendredi 09 octobre 2015 de 8h30 à 13h00 à la Haute Ecole Robert Schuman

Elle concernerait, en Belgique du moins, 5 à 6% des enfants en âge scolaire, et toucherait 3 fois plus les garçons que les filles.

Il est important de rappeler qu’il ne s’agit pas d’un trouble « évolutif », c’est-à-dire que celui-ci ne va pas s’aggraver. L’enfant va progresser mais l’écart de performances par rapport à la moyenne se marque et s’accroît entre 5 et 10 ans en termes de production (écriture/dessin) ou d’exécution. Il est donc important d’en parler, d’encadrer et d’orienter au mieux ces jeunes.

La dyspraxie est une anomalie de la planification et de l’automatisation des gestes volontaires qui se manifeste lorsque l’enfant réalise un mouvement. Par conséquent, cette difficulté est fréquemment surnommée le : « handicap invisible ». Le jeune atteint de dyspraxie conçoit bien les gestes, mais ne parvient pas à les organiser ni à les réaliser de façon harmonieuse. Il est parfois décrit comme « maladroit », « lent », « sans volonté », « brouillon » voire « gaffeur ». Néanmoins, ces jeunes n’ont aucune déficience mentale, aucun trouble psychiatrique ou neuro-moteur. Ils sont capables d’apprendre, mais nécessitent des moyens et des stratégies adaptés à leurs difficultés, tout en mobilisant leurs nombreuses ressources. C’est dans cette perspective que nous organisons ce colloque en informant étudiants, futurs enseignants, enseignants et familles.

Au cours de cette matinée, nous tenterons de définir les contours de la dyspraxie et ses différentes formes, de repérer ses manifestations dans les différents milieux de vie, mais également d’entrevoir ensemble des stratégies concrètes afin de contourner les obstacles du parcours de vie de ces jeunes.

Nous accueillerons d’abord Madame Marie-Jeanne Petiniot, psychologue et responsable de l’Espace Pygmalion, professeur de psychopédagogie à la Haute Ecole Albert Jacquard Namur. Elle aura la lourde tâche d’introduire cette matinée d’échanges et de nous permettre de mieux comprendre la réalité et le quotidien des personnes dyspraxiques.

Par la suite, nous vous proposerons des ateliers en plus petits groupes. Nous avons voulu axer le programme sur des ateliers concrets et pratiques qui mettront en avant des expériences innovantes réalisées en Province de Luxembourg grâce à la collaboration de nos services.

Je  voudrais par exemple signaler celle de l’enseignement spécialisé de Ethe, qui a mis en place l’utilisation de tablettes au sein d’une de ses classes. Un atelier présentera cette initiative intéressante.

Cette matinée est inscrite dans le programme de la Haute Ecole Robert Schuman de Virton. Les étudiants de dernière année en section éducateur et instituteur y sont donc inscrits.

Je tiens à remercier la Direction de la Haute Ecole avec qui nous collaborons régulièrement dans chacune de nos actions. Ils ont bousculé leurs horaires et la planification de leurs salles pour pouvoir nous accueillir et collaborer activement avec nous pour l’organisation de cette journée. Près de 350 personnes sont attendues, c’est dire si cette thématique intéresse un grand nombre de personnes.

Patrick ADAM

Président du Collège provincial

Député provincial en charge de l’Accompagnement

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s