Présentation du court-métrage Céleste de Vincent Massin

C’est avec beaucoup de plaisir que nous nous associons au Centre Culturel de Rossignol-Tintigny pour la sortie du court-métrage Céleste de Vincent Massin.

Pour nous, l’aventure Céleste remonte au début de l’année 2014 lorsque Vincent Massin est venu nous présenter son projet de court-métrage. Nous étions alors en pleine réflexion sur le soutien provincial à développer en matière de soutien au secteur cinématographique.

Soutenu avant le lancement du règlement de soutien provincial aux court-métrage, Céleste illustre et rassemble les différents critères qui rendent un projet éligible :

  • Les liens avec le territoire.
  • Privilégier l’implication d’auteurs, de réalisateurs ou encore de comédiens et techniciens de la province de Luxembourg.
  • Etre tourné en majeure partie en province.
  • Ne pas dépasser une durée de 40 minutes.

Céleste est le bel et premier exemple de la volonté provinciale d’encourager la production de courts métrages afin de participer à l’émergence de nouveaux talents : inciter les auteurs, les réalisateurs et les producteurs à tourner en province de Luxembourg.

Ce court-métrage raconte l’histoire de Céleste, 30 ans et qui va mourir… car elle est atteinte d’un cancer. La maladie est une période difficile. La survie est un savant mélange d’amour, de force et de chance.

« Céleste », un court-métrage réalisé par Vincent Massin. Ce dernier est de Tintigny et les deux acteurs du film sont « bien de chez nous » : Catherine Guilleaume et André Wenkin.

Céleste a 30 ans et elle va mourir … Comme tout le monde, elle ne sait pas quand… sauf que pour elle c’est sûr, les médecins lui ont dit… Ce n’est qu’une question de temps. Et justement c’est ce qu’elle ne supporte pas. Ce soir, sur sa route, elle va faire la connaissance d’un homme qui va essayer de l’aider.

Le thème, le cancer – la rémission – la fin de vie – l’accompagnement – la foi – l’amour

La maladie est une période difficile. Les réseaux de communication changent et se dégradent le plus souvent. La survie est un savant mélange d’amour, de force et de chance. Le passage peut se faire dans la sérénité et le partage. Cette fin terrestre n’est que le commencement vers un autre état de conscience.

Un court-métrage tout en finesse comme l’annonce le réalisateur : « L’histoire de Céleste peut nous aider à réfléchir sur ce que nous sommes et ce en quoi nous croyons… C’est un court-métrage ancré dans nos valeurs les plus profondes et qui nous les montre en toute simplicité ».

A voir le 26 septembre à 14h au cinéma Le Foyer de Habay.

IMG_3240
Vincent Stine (musique), André Wenkin (acteur principal), Catherine Guilleaume (acteur principal), Vincent Massin (réalisateur)

Patrick ADAM,

Président du Collège provincial

Député provincial en charge de la Culture

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s