100 ans d’Histoire en Luxembourg belge / Colloque 14 – 18 le 9 mai à Bertrix

Colloque 14-18
Colloque 14-18

Un colloque, de deux journées, mis sur pied par la Province de Luxembourg, les Archives de l’Etat en Belgique deux journées de rencontre et d’échange entre historiens et grand public. Je tiens à adresser ici mes plus vifs remerciements aux organisateurs, et en particulier les services provinciaux qui ont contribué au bon déroulement de ce colloque, qui y ont apporté leur expertise et leur savoir-faire, à l’excellente collaboration entre eux : le Service de la Diffusion et de l’Animation culturelles, le Service Citoyenneté et Mobilité, le Service du Livre luxembourgeois, le Centre d’Hébergement et de Loisirs, et la Fédération touristique du Luxembourg belge. A leurs côtés, pour le volet scientifique de qualité qui vous est proposé aujourd’hui, l’excellente collaboration des Archives de l’Etat en Province de Luxembourg, ainsi que le soutien obtenu du Secrétaire d’Etat à la Politique scientifique.

Ces journées veulent être «Nouveaux regards sur la Grande Guerre ». Un public cible sera privilégié : celui des enseignants et des « passeurs de mémoire » vers les jeunes générations.

Aujourd’hui, l’accent sera mis sur les méthodes de médiation de l’histoire du conflit, notamment à l’attention des scolaires, au sein de l’enseignement comme des services éducatifs des musées ; tandis que demain, nous avons décidé d’aborder un aspect qui peut renouveler les sujets de l’enseignement, il s’agit du développement de la solidarité intrasociale au cours du conflit, qu’elle soit le fait d’autorités publiques, en dépit de la tutelle militaire allemande, ou d’initiatives privées.

Ces journées seront pérennisées par une publication des Actes. Pour répondre notamment aux impératifs des enseignants, la sortie de presse est prévue pour octobre 2014.

Comme vous pouvez le constater, les axes, les pistes, les projets sont multiples, et les initiatives évoquées ce matin n’en sont qu’un échantillon. Je formule ici le souhait qu’elles atteignent leur but, à savoir sensibiliser les jeunes à une réflexion importante sur notre monde, en quoi les guerres sont-elles l’aboutissement de quelque chose, mais aussi en quoi elles portent les germes d’un avenir plus serein et paisible.

Patrick ADAM

Président du Collège provincial

Député provincial en charge de la Culture et de la Citoyenneté 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s