Point presse – Présentation à la presse de la brochure « Luxembourg belge : Terre de festivals » – édition 2014

Comme vous le savez certainement, la Province se veut d’être aux côtés de ceux qui font vivre notre région et la rende agréable autant pour ceux qui y résident que pour ceux qui y sont de passage.

En réalisant cette brochure, notre volonté est avant tout de soutenir les acteurs de ce secteur, qui nous apportent diversité et richesse culturelle et qui contribuent au développement touristique, économique, mais aussi social de notre province. Si le canevas de cette édition est semblable à celui de l’année passée aux niveaux graphique, du format ou encore du papier utilisé (papier recyclé), plusieurs changements sont toutefois à relever.

Cette année, un accent tout particulier a été porté au secteur des musiques amplifiées.Vous connaissez ma volonté de soutenir ce secteur et je suis persuadé que c’est en multipliant les actions à divers échelons que nous renforcerons notre implication dans ce secteur. Ainsi, dans le cadre des tremplins Nationale 5 et Multipistes, depuis 2013, une intervention forfaitaire est accordée à l’organisateur qui produit un des groupes sélectionnés de la province de Luxembourg. Et, sur 10 organisateurs ayant programmé l’un de ces groupes, 8 étaient des organisateurs de festivals.

C’est pourquoi, dans le même ordre d’idée, nous avons décidé d’augmenter le nombre de pages de la brochure permettant ainsi à des festivals de musiques amplifiées, jeunes ou moins jeunes, valeur montante dans la province et/ou suscitant un réel dynamisme dans leur région, de bénéficier d’une page de présentation. Nous espérons que cette mise en avant renforcera leur présence et leur permettra de prospérer davantage.

Autre changement : la mise en place d’un agenda globalisé. Par le passé, une page sommaire reprenait les festivals développés dans la brochure et en fin de document, on retrouvait tous les autres festivals des Arts de la scène. Dans cette édition, nous avons fusionné ces deux rubriques pour les rassembler en un agenda. Celui-ci est positionné au début du fascicule et répertorie l’ensemble des festivals, mois après mois. Ainsi regroupé, nous espérons que cette vue d’ensemble sur les différents festivals de la province apportera plus de clarté.

Dans cette même logique de donner un maximum de visibilité à chaque événement, au milieu de la brochure où l’on retrouve la carte provinciale, tous les festivals y ont été positionnés permettant une localisation immédiate de chacun d’eux. De suite, nous constatons que 36 festivals sont repris dans la brochure 2014 « Luxembourg belge : Terre de festivals », festivals aux genres variés et multiples allant de la musique ou plus précisément des musiques déclinées sous ses diverses formes (classique, pop, rock, jazz, électro, country, bluegrass,…), en passant par le conte,  les arts de la rue et du cirque, ou encore le cinéma, le théâtre et la marionnette,…

Je terminerai cette énumération en citant un nouveau venu : le 1er festival du Rire qui se tient en ce moment à Bastogne. C’est cette diversité des genres et les particularités de chacun qui font la richesse de cette brochure, qui font que notre province est une terre de festivals. Sur les 36 festivals, 18 d’entre eux bénéficient, cette année, d’une page de présentation dans les 3 langues nationales (français, le néerlandais et l’allemand). Nous avons maintenu pour chaque festival le nombre d’années d’existence. Ainsi, nous constatons que l’Hamawé Roots Festival célébrera son 10e anniversaire et que le Gaume Jazz en est à sa 30e édition ; 8 ont moins de 5 années d’existence alors que 8 d’entre-deux ont déjà soufflé leurs 30 bougies.

Autre « changement dans la continuité » : le nombre d’imprimés a été augmenté pour passer de 8000 à 10.000 exemplaires suite à la demande des organisateurs de disposer d’un certain nombre de brochures à déposer lors de leurs déplacements culturels et professionnels.

Concernant les actions parallèles, elles restent d’actualité et seront même renforcées. Comme vous le savez peut-être, depuis le 1er mars, le Service « Miroir des festivals » n’est plus. Il a été intégré au SDAC –Service de la Diffusion et de l’Animation culturelles- en tant que secteur, dans le but de renforcer la cohérence culturelles et les interactions entre les différents secteurs de ce service. Cette réorganisation interne à la Province ne change en rien l’aide apportée aux festivals. Ainsi le logo, réel identifiant pour notre province comme terre d’accueil des festivals est maintenu, tant sur le support papier destiné à la promotion des festivals que sur les sites des organisateurs et de la province.

Il sera, dès la semaine prochaine, décliné au travers d’un spot promotionnel sur TvLux, spot qui sera aussi diffusé via le net. Ensuite, les informations récoltées vont être encodées sur le site touristique de la FTLB, sur le site culturel www.aufait.be et prochainement, sur le futur site dédié aux musiques amplifiées.

Enfin,  je ne pouvais pas conclure s’en évoquer « Mai’li Mai’lo », qui se tiendra le 31 mai et 1er juin prochain, la manifestation culturelle en province de Luxembourg où la programmation de certains espaces scéniques est élaborée avec les conseils des organisateurs de festivals. Longues vie à nos festivals en Terre du Luxembourg belge mais aussi ailleurs !

Patrick ADAM

Président du Collège provincial

Député provincial en charge de la Culture    

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s