Point presse – De retour du Québec … des musées pour s’inspirer !

Dans le cadre d’une première mission en février 2011, Philippe GREISCH, alors Député provincial a rencontré les responsables du  réseau « Médiat-Muse », organisme sans but lucratif, qui regroupe pas moins d’une trentaine d’institutions muséales des régions Mauricie / Centre-du-Québec au Québec.  Ces régions et la Province de Luxembourg de Belgique sont très riches d’institutions muséales.

De part et d’autres, la volonté est d’apporter le meilleur appui à la professionnalisation du secteur et partager les expertises entre les professionnels des institutions muséales situées sur les territoires respectifs.

Dès lors, un « protocole d’accord relatif à un programme d’échanges culturels entre la Province du Luxembourg de Belgique et le réseau « Médiat – Muse » des régions Mauricie / Centre-du-Québec au Québec » a été rédigé et approuvé.

Que contient ce protocole ?

Il se base sur le fait que de nombreux atouts culturels et touristiques unissent la Province de Luxembourg de Belgique et les régions Mauricie / Centre-du-Québec au Québec ; et que ces deux régions sont très riches d’institutions muséales, ce qui ouvre de nombreuses possibilités pour procéder à des collaborations inter institutionnelles.

Le réseau « Médiat-Muse », regroupe pas moins d’une trentaine d’institutions muséales, fédère leurs forces et leurs ressources et participe ainsi au rayonnement et à la promotion de la richesse patrimoniale et artistique des régions Mauricie / Centre-du-Québec. C’est donc un partenaire de choix !

Quant à la Province du Luxembourg, elle souhaite, dans le cadre de ses compétences institutionnelles, apporter son appui à la professionnalisation et à la valorisation des institutions muséales situées sur son territoire.

Les deux parties ont donc convenu de procéder à la mise en œuvre d’un protocole d’accord relatif à des échanges culturels à portées formatives.

Les échanges ont pour objectif d’assurer un transfert d’expertise entre les deux parties et concerneront exclusivement des professionnels travaillant dans les institutions muséales établies sur le « territoire » des deux parties.

Le principe de ces échanges est basé sur la réalisation d’une mission « formative », d’une durée de minimum une semaine à maximum trois semaines, dans une ou plusieurs institutions muséales de l’autre partie. Outre une observation des pratiques, le « stagiaire » pourra être amené à réaliser un travail pratique au bénéficie de la ou des institutions muséales hôtes.

De retour, le « stagiaire » sera tenu de partager son expérience et les acquis obtenus auprès de ses collègues, par le moyen que chacune des parties jugera approprié, dans un délai de trois mois après la fin du stage.

Les domaines d’expertise à partager seront liés aux fonctions muséales, au patrimoine matériel ou immatériel, au public, au tourisme culturel d’expérience, sans que cette liste ne soit limitative.

La sélection des candidats issus de chacune des parties sera réalisée par la partie d’origine, soit de son chef, soit avec l’aide de tout autre organisme que la partie d’origine juge compétent en la matière.

Le protocole a donc été signé au printemps 2012.

M. David COLLING, Directeur-Conservateur du Musée Gaspar à Arlon, a pu se rendre au Québec en juin dernier, et est invité aujourd’hui à partager son expérience avec le secteur muséal et touristique de notre Province.

D’autres intervenants sont également de la partie, et je les remercie de leur présence :

Nous débuterons avec la Présentation du premier voyage au Canada dans le cadre du Protocole d’accord entre la Province de Luxembourg par Philippe GREISCH, Député provincial honoraire, et Damien WATTEYNE, Conservateur-expert dans la gestion des collections du Fourneau Saint-Michel.

Ensuite, Madame Céline DUPONT de Musées et Société en Wallonie évoquera la Collaboration entre MSW et la SMQ (Société des Musées Québécois)

Monsieur COLLING évoquera enfin son séjour en plusieurs thèmes : la Présentation des musées mauriciens hôtes, à savoir le Manoir Boucher de Niverville et le Vieux Presbytère de Batiscan, et contextualisation dans le paysage socioculturel québécois, suivi de la Présentation du circuit touristique « Le chemin du Roy » et de ses nouveaux outils promotionnels (2013), et s’interrogera enfin sur cette question : Que peut-on retirer de ces collaborations d’un point de vue culturel et touristique en province de Luxembourg ?

J’espère que vous aurez apprécié cette après-midi d’échanges, et qu’elle suscitera chez tous l’envie et les projets nouveaux pour son institution ! Merci encore de votre présence !

Patrick Adam,

Député provincial en charge de la culture

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s