Auteur : patrickadambouillon

Vu dans la presse…La Province de Luxembourg est partenaire!

Publié le

L'Avenir du Luxembourg, le 29 octobre 2014
L’Avenir du Luxembourg, le 29 octobre 2014

Vu dans la presse…

Publié le

L'Avenir du Luxembourg, le 29 octobre 2014
L’Avenir du Luxembourg, le 29 octobre 2014

Vu dans la presse…

Publié le

L'Avenir du Luxembourg, le 29 octobre 2014
L’Avenir du Luxembourg, le 29 octobre 2014

Le Domaine du Fourneau Saint-Michel vient d’obtenir le label « 2 soleils » de la Wallonie !

Publié le Mis à jour le

« Sur le territoire de la Wallonie, le terme « attraction touristique » est maintenant une appellation protégée, un label de qualité dont l’obtention est soumise à une autorisation préalable, décernée au terme d’une procédure gérée par le Commissariat Général au Tourisme (CGT) – Région wallonne.

Ces attractions bénéficient aussi d’une procédure de classement, avec l’attribution d’un ou plusieurs « soleils », lumineux cousins des « étoiles » dans l’hôtellerie, ou encore des « épis » qui font référence pour les gîtes et chambre d’hôtes.

Mais la comparaison s’arrête là et il s’agit de bien s’entendre : l’attribution de « soleils » ne correspond pas à une évaluation du contenu ni à la valeur intrinsèque de l’attraction. Il ne faut pas non plus imaginer qu’une attraction collectionnant les « soleils » est automatiquement plus onéreuse qu’une autre, au contraire d’un hôtel dont le nombre d’étoiles conditionne bien sûr les tarifs.

En fait, l’attribution de soleils a pour objectif principal de reconnaître et d’encourager une démarche qualitative, un niveau d’excellence, et donc de renforcer le professionnalisme d’infrastructures actives au sein d’un secteur économique – le tourisme – en plein développement.

On parle donc ici avant tout de la qualité de l’accueil, que ce soit au niveau du personnel d’encadrement, des horaires d’ouvertures, de l’accessibilité aux personnes à mobilité réduite, de la pratique des langues étrangères. On peut également citer, au hasard, la présence de lavabos dans les sanitaires et l’existence d’un site internet.

Ces nombreux critères sont regroupés en différentes catégories: informations, personnel, infrastructures, services complémentaires, contenu et supports au contenu, et encore bien évidemment les langues.

Sachez par exemple que pour se voir attribuer un premier « soleil », qui  entre aussi en ligne de compte pour la reconnaissance comme attraction touristique, celle-ci doit notamment disposer d’un service complet de téléphonie pendant les périodes et heures d’ouverture, d’un dépliant mentionnant la description et les modalités pratiques, d’un espace  d’accueil clairement identifiable, ou encore d’un matériel de premiers secours.

Pour mériter un deuxième « soleil », l’attraction doit, entre autres critères supplémentaires, disposer d’un site internet qui donne les informations pratiques de base.

On s’en doute, l’obtention d’un troisième, d’un quatrième, voire d’un  cinquième « soleil », est conditionnée par des exigences de qualité de plus  en plus importantes. »

Cet article est issu du site cgt.tourismewallonie.be

Domaine provincial du Fourneau Saint-Michel

Vu dans la presse…

Publié le

L'Avenir du Luxembourg, le 28 octobre 2014
L’Avenir du Luxembourg, le 28 octobre 2014

Du Bûcher à la Tombe, une nouvelle exposition au Musée Archéologique (Arlon)  

Publié le

Après une exposition montée entièrement à partir de pièces conservées au musée, venez découvrir dès aujourd’hui une exposition de la direction de l’archéologie du Service Public de Wallonie dans le cadre « d’Archéo 2014, année de l’archéologie en Wallonie ».

L’exposition « Trésors mérovingiens » qui s’est clôturée le 1er octobre dernier sous forme d’un dévernissage, avait impressionné les visiteurs de par la beauté des objets, renforcée par la scénographie d’une salle modernisée.

L’exposition « Du Bûcher à la Tombe » remportera, je l’espère, le même succès, auprès d’un public de plus en plus curieux de découvrir son patrimoine et d’enrichir ses connaissances sur le passé pour, peut-être, mieux envisager le futur.

Un musée actuel ne peut vivre sans ouvrir ses portes vers le monde qui l’entoure. C’est le leitmotiv de la direction du musée qui en plus de programmer chaque année un large éventail d’activités, collabore avec diverses institutions sur les plans scientifique, culturel et social.

La salle d’expositions temporaires du musée est destinée à accueillir chaque année au moins une exposition, montée par le musée ou fruit d’une collaboration avec une autre institution relevant du domaine de l’archéologie. La collection permanente étant orientée sur la période gallo-romaine, ces expositions permettent de diversifier les objets d’un point de vue chronologique.

Les expositions sont toujours accompagnées d’un catalogue et d’un dossier pédagogique à destination des écoles. D’autres supports sont également conçus pour accompagner les jeunes visiteurs en dehors de la visite scolaire.

Le Musée Archéologique ne manque pas, en outre, de projets pour l’année à venir.

Parmi ceux-ci, l’obtention de l’agrément de dépôt de biens archéologiques auprès du SPW dans l’objectif d’accueillir de nouvelles pièces dans les salles d’exposition permanente. Une nouvelle salle est d’ailleurs en cours de préparation.

Et, attendue par les visiteurs, la traduction des textes dans les salles programmée très prochainement.

Musée archéologique

Rue des Martyrs 13 – 6700 Arlon

Musee.archeologique@province.luxembourg.be

063 212 849

Ouvert du mardi au samedi, de 9h à 12h et de 13h à 17h30 ; Le dimanche, d’avril à septembre, et les jours fériés, de 13h30 à 17h30
¤ Fermé le lundi et durant les vacances de noël.

Beau succès pour le week-end du Bois au Fourneau Saint-Michel, ce 19 octobre !

Publié le Mis à jour le

Depuis plusieurs années, le Domaine du Fourneau Saint-Michel participait ce dimanche 19 octobre au Week-End du Bois. Evénement phare de la filière forêt-bois, l’après-midi se voulait dynamique et présenter les techniques ancestrales des métiers du bois et de la forêt.

C’est sous un ciel splendide que les agents provinciaux ont fait des démonstrations de leur savoir-faire en transformation du bois, comme la fabrication de balais, le tournage sur bois, l’ancienne scierie, le débardage, sans oublier le savoir-faire unique qui fait la fierté du Fourneau Saint-Michel : Le cerclage de roue. Des artisans extérieurs étaient également présents pour exposer leur savoir-faire comme la fabrication de sabots ou encore du bucheronnage.

Ce sont près de 500 personnes qui ont pu apprécier les talents et les animations, qui ont ravi petits et grands !

Le week-end du bois est une co-organisation de Ressources Naturelles Développement ASBL et l’Administration de la Nature et des Forêts du Grand-Duché de Luxembourg avec le soutien de la Wallonie.

Informations générales : www.fourneausaintmichel.be – 084 210 890 – fourneausaintmichel@province.luxembourg.be.

Ouvert de 9h30 à 17h00, adultes 5€, prix dégressifs. Chiens admis, possibilité de petite restauration et pique-nique autorisé.

Installation de la 6ème législature du Conseil provincial des Jeunes !

Publié le Mis à jour le

IMG_6874On pointe souvent les jeunes du doigt, on les stigmatise … un jeune ça ne fait rien, ça ne s’investit pas … et souvent, on entend ici et là que notre jeunesse est molle et capricieuse … et bien aujourd’hui vous êtes 43 jeunes luxembourgeois à nous prouver le contraire ! Je dirais même 53 puisque d’autres jeunes ont été désignés suppléants suite aux élections organisées dans six communes de la province !

Je ne vais pas être très long mais je tiens personnellement à vous féliciter pour votre investissement ! Toutes et tous, vous avez décidé de vous lancer dans l’aventure CPJ … certainement avec des attentes et des motifs personnels différents. Et si vous en doutez encore sans doute à l’heure actuelle, je peux vous certifier que vous avez fait un choix judicieux. Vous avez choisi de valoriser l’image et l’engagement des jeunes de la province de Luxembourg et nous pouvons vous en remercier.

Aujourd’hui, vous pouvez regarder votre voisin ou voisine de gauche puis de droite … la plupart d’entre vous ne se connaissent pas et pourtant, pendant deux années que je vous souhaite mémorables, vous allez apprendre à vivre, à travailler, à découvrir, à vous amuser et à proposer ensemble. Vous êtes la jeunesse en mouvement ! Et soyez-en convaincus, le CPJ sera une étape importante dans votre vie. Et comme vous ne resterez pas jeune indéfiniment … dommage … ces deux années vont vous permettre de vous affirmer en tant que jeune citoyen afin de favoriser l’évolution de vos capacités pour aider les autres, car c’est ce rôle qui va déterminer votre place à l’avenir.

Les anciens qui sont ici et que j’ai eu l’occasion de rencontrer à plusieurs reprises pendant leur mandat vous le diront. Cette expérience a marqué un tournant dans leur vie, ils se sont sentis mis au défi. Ils ont compris très vite qu’ils avaient un rôle très important à jouer dans leur province et ils ont porté haut les couleurs de la jeunesse luxembourgeoise. Pourtant, il y a deux ans, jour pour jour, ils étaient assis à vos places … timides, curieux, stressés parfois … et aujourd’hui, ils vous le diront sans hésiter, ils ne regrettent rien ! Et je peux en témoigner. Le CPJ, c’est à la fois du travail mais aussi des moments plus ludiques. J’ai par exemple eu le plaisir de participer à leur tournage du projet de transmission de la mémoire dans le cadre du Prix Arthur Haulot … un Prix qui a récompensé leur travail sérieux et rigoureux. Parmi les objectifs multiples du CPJ, je pointerais celui de favoriser votre épanouissement et votre émancipation au travers de formations et d’expériences diverses.

Vous l’aurez compris, le CPJ, c’est un grand hall avec de nombreuses portes … et il vous suffit de les ouvrir ! D’ailleurs, dans quelques jours, vous aurez le plaisir de vous retrouver au Centre d’accueil de classes vertes en Famenne de Rendeux pour démarrer vos travaux … une session de trois jours importante pour débuter votre travail. Et soyez motivés car votre législature sera ce que vous en ferez !

Je voudrais terminer en vous rappelant que le Conseil provincial des Jeunes, c’est aussi l’occasion pour nous les adultes, les élus représentant la Province de Luxembourg, de nous permettre de mieux soutenir les jeunes qui s’engagent et de comprendre comment ils conçoivent une participation efficace. Ici, pas question de politique, le CPJ, c’est un ensemble de jeunes qui se regroupent entre semblables pour présenter des projets par et pour les jeunes. Et nous, les autorités provinciales, sommes là pour vous aider à développer vos idées. Nous comptons également sur vous pour que nos services destinés aux jeunes soient conçus, adaptés et offerts de manière à mieux répondre aux besoins de chacun d’eux.

Merci et encore félicitations.

Patrick ADAM

Président du Collège provincial

Député provincial en charge de la Jeunesse