Auteur : patrickadambouillon

Beau succès pour le week-end du Bois au Fourneau Saint-Michel, ce 19 octobre !

Publié le Mis à jour le

Depuis plusieurs années, le Domaine du Fourneau Saint-Michel participait ce dimanche 19 octobre au Week-End du Bois. Evénement phare de la filière forêt-bois, l’après-midi se voulait dynamique et présenter les techniques ancestrales des métiers du bois et de la forêt.

C’est sous un ciel splendide que les agents provinciaux ont fait des démonstrations de leur savoir-faire en transformation du bois, comme la fabrication de balais, le tournage sur bois, l’ancienne scierie, le débardage, sans oublier le savoir-faire unique qui fait la fierté du Fourneau Saint-Michel : Le cerclage de roue. Des artisans extérieurs étaient également présents pour exposer leur savoir-faire comme la fabrication de sabots ou encore du bucheronnage.

Ce sont près de 500 personnes qui ont pu apprécier les talents et les animations, qui ont ravi petits et grands !

Le week-end du bois est une co-organisation de Ressources Naturelles Développement ASBL et l’Administration de la Nature et des Forêts du Grand-Duché de Luxembourg avec le soutien de la Wallonie.

Informations générales : www.fourneausaintmichel.be – 084 210 890 – fourneausaintmichel@province.luxembourg.be.

Ouvert de 9h30 à 17h00, adultes 5€, prix dégressifs. Chiens admis, possibilité de petite restauration et pique-nique autorisé.

Installation de la 6ème législature du Conseil provincial des Jeunes !

Publié le Mis à jour le

IMG_6874On pointe souvent les jeunes du doigt, on les stigmatise … un jeune ça ne fait rien, ça ne s’investit pas … et souvent, on entend ici et là que notre jeunesse est molle et capricieuse … et bien aujourd’hui vous êtes 43 jeunes luxembourgeois à nous prouver le contraire ! Je dirais même 53 puisque d’autres jeunes ont été désignés suppléants suite aux élections organisées dans six communes de la province !

Je ne vais pas être très long mais je tiens personnellement à vous féliciter pour votre investissement ! Toutes et tous, vous avez décidé de vous lancer dans l’aventure CPJ … certainement avec des attentes et des motifs personnels différents. Et si vous en doutez encore sans doute à l’heure actuelle, je peux vous certifier que vous avez fait un choix judicieux. Vous avez choisi de valoriser l’image et l’engagement des jeunes de la province de Luxembourg et nous pouvons vous en remercier.

Aujourd’hui, vous pouvez regarder votre voisin ou voisine de gauche puis de droite … la plupart d’entre vous ne se connaissent pas et pourtant, pendant deux années que je vous souhaite mémorables, vous allez apprendre à vivre, à travailler, à découvrir, à vous amuser et à proposer ensemble. Vous êtes la jeunesse en mouvement ! Et soyez-en convaincus, le CPJ sera une étape importante dans votre vie. Et comme vous ne resterez pas jeune indéfiniment … dommage … ces deux années vont vous permettre de vous affirmer en tant que jeune citoyen afin de favoriser l’évolution de vos capacités pour aider les autres, car c’est ce rôle qui va déterminer votre place à l’avenir.

Les anciens qui sont ici et que j’ai eu l’occasion de rencontrer à plusieurs reprises pendant leur mandat vous le diront. Cette expérience a marqué un tournant dans leur vie, ils se sont sentis mis au défi. Ils ont compris très vite qu’ils avaient un rôle très important à jouer dans leur province et ils ont porté haut les couleurs de la jeunesse luxembourgeoise. Pourtant, il y a deux ans, jour pour jour, ils étaient assis à vos places … timides, curieux, stressés parfois … et aujourd’hui, ils vous le diront sans hésiter, ils ne regrettent rien ! Et je peux en témoigner. Le CPJ, c’est à la fois du travail mais aussi des moments plus ludiques. J’ai par exemple eu le plaisir de participer à leur tournage du projet de transmission de la mémoire dans le cadre du Prix Arthur Haulot … un Prix qui a récompensé leur travail sérieux et rigoureux. Parmi les objectifs multiples du CPJ, je pointerais celui de favoriser votre épanouissement et votre émancipation au travers de formations et d’expériences diverses.

Vous l’aurez compris, le CPJ, c’est un grand hall avec de nombreuses portes … et il vous suffit de les ouvrir ! D’ailleurs, dans quelques jours, vous aurez le plaisir de vous retrouver au Centre d’accueil de classes vertes en Famenne de Rendeux pour démarrer vos travaux … une session de trois jours importante pour débuter votre travail. Et soyez motivés car votre législature sera ce que vous en ferez !

Je voudrais terminer en vous rappelant que le Conseil provincial des Jeunes, c’est aussi l’occasion pour nous les adultes, les élus représentant la Province de Luxembourg, de nous permettre de mieux soutenir les jeunes qui s’engagent et de comprendre comment ils conçoivent une participation efficace. Ici, pas question de politique, le CPJ, c’est un ensemble de jeunes qui se regroupent entre semblables pour présenter des projets par et pour les jeunes. Et nous, les autorités provinciales, sommes là pour vous aider à développer vos idées. Nous comptons également sur vous pour que nos services destinés aux jeunes soient conçus, adaptés et offerts de manière à mieux répondre aux besoins de chacun d’eux.

Merci et encore félicitations.

Patrick ADAM

Président du Collège provincial

Député provincial en charge de la Jeunesse

Vu dans la presse …

Publié le

LaMeuse, le 23 octobre 2014
LaMeuse, le 23 octobre 2014

Vu dans la presse …

Publié le

L'Avenir du Luxembourg, le 22 octobre 2014
L’Avenir du Luxembourg, le 22 octobre 2014

Point presse – Présentation du « Calendrier VIVRE EST UN VILLAGE 2015 ».

Publié le

L’action VIVRE EST UN VILLAGE, imaginée et développée au sein de la Bibliothèque itinérante provinciale, se donne pour but premier de porter notre regard, notre attention, notre réflexion sur un thème qui nous tient à cœur, une historicité, une réalité qui nous caractérise, nous situe, nous définit : le village, la vie dans un village ; le vivre-ensemble dans cette dimension-là, cet espace-là qu’est le village.

Ce faisant, la Bibliothèque provinciale veut résolument réaffirmer le rôle fédérateur, le rôle rassembleur qu’elle exerce au bénéfice de toutes les bibliothèques de son territoire. Ces dernières sont effectivement invitées à prendre une part active à cette dynamique.  Et elles s’investissent avec le soutien, l’assistance de bibliothécaires de notre Itinérante et de notre Centrale.

Et cette fois encore, avec cette initiative, la Bibliothèque provinciale a dépassé les bornes… les bornes frontières.  En effet, la Bibliothèque départementale des Ardennes, qui appuie franchement les communes et les communautés de communes de son espace géographique lors de la création et pour le fonctionnement de leur bibliothèque, s’est impliquée, s’est embarquée avec un réel enthousiasme dans l’aventure.

Et la réalisation présentée aujourd’hui – le « Calendrier VIVRE EST UN VILLAGE 2015 » en témoigne de fort belle manière.  Confectionné en étroite collaboration avec la F.T.L.B., il est destiné à faire voir largement et durablement l’opération « VIVRE EST UN VILLAGE » et à en rendre compte par le texte et par l’image.  Les textes sont empruntés à la littérature francophone et plus spécialement à ce coin de la francophonie qu’est l’Ardenne, et les photographies proviennent de nos deux pays.

Notre calendrier montre aussi toute la pertinence et l’utilité du dispositif Marque Ardenne, destiné à renouveler l’image de l’Ardenne (France, Grand-Duché de Luxembourg, Belgique) au niveau du tourisme, de la culture, de la conservation du patrimoine, du maintien des traditions, de la protection de la nature…

Il convient en outre de rappeler les cartes-vues produites à l’initiative de la Bibliothèque itinérante par Christian COLLET (des Editions « La Photo Postale » situées à Houyet), sélectionnées parmi les centaines de clichés effectués dans la cadre de notre campagne de mise en valeur de la ruralité environnante et dont la grande qualité a permis, chez l’éditeur, la naissance d’une nouvelle collection intitulée « VIVRE EST UN VILLAGE ».

Ce 22 octobre marque également le lancement du concours d’écriture porté depuis des années par la Bibliothèque itinérante provinciale, en étroite collaboration avec la Service du Livre Luxembourgeois, en vue d’une prochaine parution dans la collection « CELEBRATION », publiée auprès des Editions Weyrich.  C’est tout naturellement que le thème du Village a été retenu pour cette sortie 2016 dont l’auteur de référence est Jules BOULARD (ici présent et qui va nous dire un petit mot sur le sujet).

Ce concours littéraire donnera lieu à un atelier d’écriture de quatre journées, animé à Bertrix (en lien privilégié avec la Bibliothèque locale) par l’auteure Christine VAN ACKER ; laquelle a publié, début d’année aux Editions Le Dilettante (Paris), un savoureux récit de sa vie néo-rurale en Gaume, intitulé « Ici » ; récit à la fois réaliste, sévère et drolatique, salué par la critique.

Il me semble que la richesse du sujet méritait que l’on s’y attarde quelque peu.  Merci donc pour votre bonne lecture.

Patrick ADAM

Président du Collège provincial

Député provincial en charge de la Culture

« Place aux enfants » dans la presse…

Publié le

L'Avenir du Luxembourg, le 20 octobre 2014
L’Avenir du Luxembourg, le 20 octobre 2014

Point presse: Campagne provinciale “En Sport aussi une Ardeur d’Avance”

Publié le Mis à jour le

IMG_6640

Pour la 24ème année consécutive, la Province de Luxembourg via son Service des sports et la Commission sportive provinciale, organise la campagne « En sport aussi une ardeur d’avance ». Cette batterie de 8 tests sportifs est destinée à orienter les enfants de 5ème et 6ème de l’enseignement fondamental vers la pratique d’un sport adapté à leurs aptitudes physiques.

C’est pourquoi, les résultats sont communiqués aux parents via l’école afin de les sensibiliser de manière personnalisée ! En complément, ils reçoivent le lien internet du carnet d’adresses des clubs et des centres d’adresses de la province qui se retrouve sur le site www.Au-fait.be

Nous poursuivons notre objectif au niveau de la charte rédigée l’année dernière sur certaines valeurs à respecter. Cette année, nous mettons l’accent sur « LE SPORT JE LE PRATIQUE DANS LE RESPECT DES AUTRES ET DE MOI-MÊME ». Ce message est imprimé sur chaque tee-shirt des enfants.

Pour rappel, je vous informe que cette campagne sportive :

  • Se déroule sur 9 journées de tests du 2 octobre au 24 octobre 2014 réparties en 5 lieux: Marche (Centre sportif et culturel), Saint-Mard (Centre sportif), Bertrix (Centre sportif), Bastogne (Athénée Royal) et Arlon (ITELA).
  • Accueille environ 210 écoles pour plus de 200 élèves de tous les réseaux d’enseignement. On peut constater que ce chiffre de 210 écoles représente pratiquement 2/3 de toutes les écoles de l’enseignement fondamental de la province de Luxembourg.

Lors de journées de tests :

  • L’accueil des enfants se fait sous la forme d’une saynète attractive et ludique jouée par l’animatrice provinciale des sports;
  • Des t-shirts sont offerts aux professeurs d’éducation physique participant à la campagne, ainsi qu’aux collaborateurs extérieurs;
  • Les écoles participantes reçoivent des ballons de football suivant le nombre d’élèves inscrits par classe ;
  • Un classement inter écoles est établi. Lors de la remise des prix, les 18 écoles lauréates des 6 catégories reçoivent des bons d’achat pour du matériel sportif pour un budget de 4.400 €.

En complément, 4 activités pleinement complémentaires seront proposées aux enfants dont 2 nouvelles :

  • une information sur l’importance l’activité physique pour le bienêtre des jeunes par le Département Prévention-Santé; je laisserai le soin à ma collègue Nathalie Heyard d’en expliquer les objectifs ;
  • la voiture tonneau sur l’importance du port de la ceinture à l’initiative de la Piste Mobile d’Education Routière de la Police Fédérale de la province de Luxembourg ;
  • une initiation au Hockey par la fédération francophone et suite à nos présences dans les écoles en 2013 ;
  • des ateliers « 1er secours » encadrés par les bénévoles de la Croix-Rouge.

Je souhaite également remercier l’ensemble de nos partenaires :

  • les étudiants en éducation physique de la Haute Ecole Robert Schuman de Virton qui encadrent  les journées du vendredi dans le cadre de leur stage pratique;
  • la Croix-Rouge de la Jeunesse de la province de Luxembourg qui assure une présence de secouristes sur les lieux des tests ;
  • le Centre du Conseil du Sport de la province de Luxembourg pour une aide matérielle et de personnel.
  • l’équipe fidèle de collaborateurs sportifs, professionnels ou amateurs, militants de longue date parfois, pour le développement de la pratique physique chez les jeunes.

Un grand merci à Madame la Préfète Francine Ledent de l’Athénée Royal de Bastogne qui nous accueille toujours de manière très professionnelle et conviviale !!!

Je tiens aussi à remercier très vivement les membres de la Commission sportive provinciale présidée par Anne-Marie Fontaine, pour l’appui et le dévouement qu’ils apportent en soutien au Service des Sports de la Province de Luxembourg, à la bonne marche de notre action, soucieux en permanence de sa qualité et de sa pertinence.

Enfin, pour conclure cette intervention, je voudrais souligner, à nouveau, la subvention de 80 € octroyée par le Service des Sports et le Département des Affaires sociales en faveur des jeunes pour l’inscription à un club sportif. C’est exactement le souhait de cette campagne de sensibilisation et d’orientation sportives. Cette aide est souscrite suivant différents critères repris dans un règlement adopté par la Conseil provincial.

Patrick ADAM

Président du Collège provincial

Député provincial en charge des Sports.

 

Point presse: Mémoire du cinéma dans le Luxembourg belge Tome II

Publié le Mis à jour le

IMG_0044-(1)

Nous vous avions présenté le premier tome à Virton ICI, lors du Festival du Cinéma européen, édition 2012. Cette fois, c’est dans la salle de projection du Palais abbatial, qui autrefois accueillait un ciné-club.

Pour contextualiser un peu les choses, sachez que cette étude sur le cinéma a démarré lors d’une autre manifestation importante, le Festival du Cinéma en Milieu rural de 1983, organisé encore aujourd’hui par le Centre culturel de Rochefort et la Maison de la Culture Famenne-Ardenne. La toute jeune asbl Histoire collective projetait alors de publier, dès l’année suivante, son enquête sur une de ces inventions qui ont bouleversé les mœurs du XXe siècle.

Finalement, 30 ans plus tard, ce souhait a été mis à exécution. Entretemps, la recherche a pris de l’ampleur, des difficultés se sont accumulées jusqu’à ce que l’asbl sollicite l’aide de la Province de Luxembourg pour la publication du travail. Une collaboration qui a porté ses fruits, avec Jacqueline Daloze comme cheville ouvrière.

L’enquête, menée auprès des habitants de la province, souligne le dynamisme de nos villes et villages et met en évidence un patrimoine immatériel d’une grande richesse. Il était naturel que la Province de Luxembourg soutienne l’initiative à travers sa collection Glane. De plus, ce projet s’inscrit parfaitement dans la politique que nous développons en faveur du cinéma. Nos champs d’actions sont multiples : aide aux salles de cinéma et aux ciné-clubs, bourses pour la réalisation de courts-métrages. La mémoire vient donc compléter les axes de diffusion et de création.

Ce deuxième tome est consacré, d’une part, au personnel. Revivent donc au fil des pages toutes sortes de métiers liés au cinéma : peintres d’affiches, musiciens, commentateurs, sans exclure les indispensables distributeurs, gérants et projectionnistes, rémunérés ou bénévoles. D’autre part, l’ouverture des livres de comptes, avec recettes et dépenses, révèle l’évolution économique de l’activité : en pleine croissance à la sortie de la Seconde Guerre mondiale ; en crise lorsque le pétrole flambe ! Les passionnés pourront se pencher sur les montages financiers complexes de location des films.

L’asbl Histoire collective ayant maintenant disparu, les services culturels assument seuls cette publication, même si se trouvent à nos côtés Renée Fidler, ancienne présidente et Claude Jehenson, qui par le passé a enfilé la casquette d’enquêteur. Pour que le projet aboutisse en un ouvrage de belle facture, accessible au plus grand nombre et fidèle à la démarche des auteurs, Justine Fontaine, responsable de la Cellule Edition, a fait montre de sa rigueur professionnelle et de sa détermination bien connues. Patrick Meunier, ingénieur du son de Radio-Vivacité, a lui prêté son concours à la réalisation d’un cd de 10 extraits d’entretiens. Qu’il en soit remercié, ainsi que sa hiérarchie, qui a accepté notre demande d’habillage. Cet apport sonore complète avec bonheur la documentation des images et des textes. Ainsi nous nous trouvons directement au contact des témoins de l’aventure cinéma dans notre région.

Patrick ADAM

Président du Collège provincial

Député provincial en charge de la Culture

Scritch Cratch Bouh! dans la presse…

Publié le

L'Avenir du Luxembourg, le 15 octobre 2014
L’Avenir du Luxembourg, le 15 octobre 2014